À propos de DocBébitte

Bonjour!

Je suis une limnologue de formation (écologie des eaux douces) et j’adore les animaux, incluant les invertébrés, ces mal-aimés du monde animal!

J’aime bien faire de la photo à temps perdu. Je n’ai pas la prétention de dire que je suis photographe professionnelle, loin de là. Toutefois, je m’amuse à prendre des clichés d’invertébrés et à identifier ceux que des parents ou amis ont photographiés.

Ce blogue a pour objectif de vous entraîner dans le fabuleux monde des invertébrés… et de vous aider à mieux les comprendre!

Bonne lecture!

Caroline, alias DocBebitte.

PS – Ce surnom m’a été donné alors que je travaillais sur des macroinvertébrés aquatiques dans le cadre de mon doctorat! On a alors dit que j’étais « Docteur en bébittes »!

Une DocBébitte à l'oeuvre!
Une DocBébitte à l’oeuvre!

22 réflexions sur “À propos de DocBébitte

  1. J’ai des tipules dans ma maison tout au long de l’hiver et ce, depuis l’hiver dernier. Que me conseillez-vous? Et, d’après vous, d’où viennent-elles?

    Merci de m’aider.

    J'aime

    1. C’est la première fois qu’on me fait part d’un tel problème. Les tipules sont attirées par les lumières et il est commun l’été qu’elles se faufilent dans nos demeures. Toutefois, le fait d’en retrouver en hiver suggère que la source est dans la maison et donc qu’il doit y avoir des larves qui s’y développent. La première chose qu’il faut savoir, c’est que les tipules ne mordent ni ne piquent les humains. Elles ne constituent pas un danger en tant que tel. Ce qui est plus préoccupant, c’est que les larves sont aquatiques ou semi-aquatiques. Elles se développent donc normalement dans des milieux à haut taux d’humidité (sol humide, bois pourri…). C’est plus cet élément qui me semble inquiétant dans une maison. En un premier temps, assurez-vous qu’il s’agisse bien de tipules. Si oui, il faudra ensuite identifier la source d’humidité dans la maison d’où pourrait provenir les larves et examiner si on y retrouve des larves ou des exosquelettes laissés par ces dernières (c’est la coquille de peau vide qu’elles laissent derrière elles après s’être transformées en adultes). Les larves ressemblent grossièrement à une chenille sans pattes. En éliminant la source, cela devrait également éliminer votre problème. Toutefois, si le problème est persistant et dérangeant et que vous ne trouvez pas sa source, je vous recommande de faire affaire avec une compagnie d’extermination. Ils savent habituellement où chercher. Tenez-moi au courant de l’issue de vos recherches. Comme je l’ai mentionné, c’est la première fois que j’entends parler de ce problème avec des tipules en hiver!

      J'aime

      1. J’ai un complément d’information sur cette question, bien qu’elle date. J’ai appris que les larves de tipules pouvaient aussi se cacher dans le bois qu’on utilise pour chauffer les demeures l’hiver, ou encore dans des plantes qui auraient passé l’été à l’extérieur et que l’on rentre dans la maison pour l’hiver. Moi-même, la semaine dernière, je me suis retrouvée avec une femelle tipule dans la maison qui provient probablement d’une plante qui avait passé l’été dehors. En espérant ces précisions aidantes pour tout lecteur pris avec ce « problème ». À noter que les tipules sont inoffensives!

        J'aime

        1. Nous sommes situés en Abitibi au Québec (Canada) et sommes au prise avec une infestation de tipules mais dehors, à chaque jour le problème empire, le solage et les vitres en sont couvert, nous avons un champ d’avoine tout près est ce que le problème viendrait de là et pensez-vous qu’un exterminateur pourrait enduire un produit sur la maison et autour pour les dissuader de venir ? Si on ne fait rien est-ce qu’elles vont revenir l’an prochain ?

          J'aime

          1. Bonjour,
            Les larves peuvent venir du sol, mais aussi de cours d’eau avoisinants si ceux-ci sont présents (certaines espèces sont terrestres, alors que d’autres sont aquatiques). S’il y a beaucoup d’adultes cette année, il risque d’y en avoir encore beaucoup l’an prochain (si la ponte est massive et que les taux de survie sont bons). Je ne suis malheureusement pas spécialiste en extermination, donc il faudrait vous adresser à un exterminateur si les tipules vous incommodent à ce point, afin d’identifier les méthodes pour réduire leur nombre en proximité immédiate de votre demeure. Cela dit, les tipules sont inoffensives. Par ailleurs, elles sont attirées par les lumières; si jamais vous utilisez beaucoup d’éclairage le soir et la nuit, il pourrait être judicieux de réduire ce dernier!
            En espérant que cela soit aidant malgré tout!
            DocBébitte

            J'aime

  2. J’ai la photo d’un insecte que je n’ai jamais rencontré auparavant , Pourrais-je vous envoyer une photo de celui-ci ? J’aimerais en savoir plus sur lui . Car Depuis quelques jours , j’en vois sur mes sapins et je ne sais pas si ils sont nuisible ou seulement côtoyable ..Merci

    J'aime

  3. Bonjour DocBebitte,

    Premièrement BRAVO! Pour votre site et votre excellant travail d’écolo-communicatrice.

    Je me nome Pierre Joly (PiJoly.com) et possède, avec ma conjointe, un écosystème sur 4 arpents sur la rive sud à 30 minutes de Montréal ( L’Éco-Lot / À but non lucratif mais ouvert au publique sur rendez-vous ).
    Plusieurs ornithologues, biologistes, entomologistes et artistes fréquentent couramment notre site.
    Nous avons à ce jour, depuis 2008, répertorié (avec photos à l’appui) 135 espèces d’oiseaux, 8 espèces de batraciens sans parler des mammifères et insectes varié. Qui plus est, deus espèces inusitées : Des grenouilles verte aux yeux noires et des menés Tête de boule / Fathead Minnow (Pimephales promelas).
    http://www.pbase.com/pijoly/grenouilleauxyeuxnoirs
    http://www.pbase.com/pijoly/poisson_mennow_epinoche

    J’aimerais savoir dans quelle région vous êtes située, combien il en coûterait pour un atelier (conférence) donné par vous (ou un de vos confrères) et s’il serait possible d’avoir votre opinion sur l’état de notre étang (Bien sûr en vous accueillant chez-nous).

    Au plaisir d’avoir de vos nouvelles bientôt,
    Amicalement ___ Pierre (dit Orignal Dundee / ou / PierHo-Lez-Photos)
    Moi aussi on m’a affublé de surnoms 😉

    J'aime

  4. Bonjour.

    Je suis un autodidacte,Je m’intéresse aux bestioles aquatiques ayant des marais et lacs, du rotifères colonial (conochilus). Crevettes féériques (Anostracées jusqu’au Triton et Salamandres.

    Ici j’ai l’Amphipode Hyalella azteca, à part le Gammare Fasciatus y a t’il d’autre gammare d’eau douce au Québec. J’ai des vidéos je ne vois pas d’endroit ou les mettre.

    Merci.

    J'aime

    1. Bonjour M. Chevrier,
      Heureuse de savoir que plusieurs personnes, comme vous, sont vivement intéressées par les milieux d’eau douce. En ce qui concerne les gammares, je ne connais malheureusement pas les membres de ce groupe jusqu’à l’espèce. Je pourrai tenter d’interroger quelques collègues qui sont plus poussés en taxonomie de ce groupe afin de vous revenir avec une réponse. Je vous reviens si j’arrive à dénicher quelque chose!
      Au plaisir!

      J'aime

      1. Bonsoir M. Chevrier,
        J’ai discuté de la question avec une collègue de travail qui se spécialise en taxonomie des macroinvertébrés d’eau douce du Québec. Peu de gens identifient les gammares à l’espèce au Québec, de ce que j’ai pu en conclure. Toutefois, ma collègue me précisait qu’il y aurait seulement une poignée d’espèces appartenant à la famille Gammaridae en Amérique du Nord (5 espèces selon Pennak’s Freshwater Invertebrates of the United States – ce qui peut nous donner un ordre de grandeur de ce que nous aurions au Canada).
        J’espère que ces petites bribes d’information vous seront utiles malgré tout!
        DocBébitte

        J'aime

  5. Bonjour.

    Les Têtes de boule et Épinoches sont fréquents dans les lacs, souvent même dans les fossés, ils serve à nourrir les Perchaudes Achigans,Doré etc…..
    A+

    J'aime

  6. Bonjour,
    J’adore votre site. Rien de moins. On voit tout de suite que vous êtes passionnée!
    J’ai une collection d’insectes, et j’adore tomber sur votre site lors de mes recherches pour l’identification. J’ai trouvé une cicindèle à douze points, sur la plage, attrapée au vol. Elle figure maintenant dans ma collection entomologique. J’ai regardé votre article sur ces insectes et j’ai adoré! J’ai aussi aimé celui sur le carabe bronzé. J’ai beaucoup appris grâce à vous.
    La raison de mon commentaire: j’aimerais vous donner une idée pour votre site, si cela ne vous importune pas:
    cela serait parfait si nous pouvions chercher un insecte selon son nom commun, et tomber sur les articles concernant cet insecte ou cette famille d’insectes, comme un Google d’entomologie! Comme cela, je serait toujours sur votre site, à identifier mes spécimens!
    Bonne journée, et j’espère que ma requête vous a inspirée!
    J’attends votre réponse avec impatience! 🙂
    -Jacinthe Carrière 🙂
    13 ans

    J'aime

    1. Merci Jacinthe pour vos commentaires constructifs!
      À court terme, mon blogue n’est malheureusement pas structuré pour permettre de retrouver rapidement des invertébrés aux fins d’identification. J’avais commencé à construire un site de photographies, avec l’objectif que vous proposez en tête (il n’est vraiment pas à jour et j’ai probablement encore quelques identifications à corriger, mais le voici en attendant http://www.pbase.com/freakfrog/bebittes). Je manque hélas de temps! Mais je note qu’il y a un intérêt et, si j’arrive éventuellement à me dégager plus de temps, je verrai si je peux en faire plus!
      Au plaisir!

      J'aime

    1. Bonjour,
      J’ai reçu une question similaire de la part d’un autre lecteur. Je ne connais malheureusement pas les gammares à l’espèce, donc je vais devoir effectuer quelques recherches et poser des questions à quelques collègues avant de pouvoir vous répondre avec certitude.
      En espérant que cela convienne!

      J'aime

    2. Bonsoir,
      J’ai trouvé une réponse partielle à votre question, qui m’avait également été posée récemment par un autre lecteur (peut-être vous connaissez-vous?).
      En bref, j’ai discuté de la question avec une collègue de travail qui se spécialise en taxonomie des macroinvertébrés d’eau douce du Québec. Peu de gens identifient les gammares à l’espèce au Québec, de ce que j’ai pu en conclure. Toutefois, ma collègue me précisait qu’il y aurait seulement une poignée d’espèces appartenant à la famille Gammaridae en Amérique du Nord (5 espèces selon Pennak’s Freshwater Invertebrates of the United States – ce qui peut nous donner un ordre de grandeur de ce que nous aurions au Canada).
      En espérant le tout utile malgré tout.
      DocBébitte

      J'aime

  7. Bonjour.

    Merci pour la réponse, je vous met un petit vidéo de crevettes féériques (Anostracées), il y a beaucoup de larves de moustiques mais on voit quand même bien les crevettes.

    J'aime

    1. Bonjour M. Robert,

      Je n’ai malheureusement pas de Newsletter. Cependant, j’ai une page Facebook associée au présent blogue où je me permets – en plus des liens vers les chroniques du blogue – de partager quelques articles ou nouvelles d’autres provenances. Vous y êtes le bienvenu: https://www.facebook.com/Docbebitte

      Caroline, alias DocBébitte

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s