La guêpe dominatrice

Détrompez-vous! Le titre de ma chronique ne fait pas référence au surnom que se serait donné une adepte d’un club S&M! Il porte plutôt sur une guêpe du genre Polistes, dont l’espèce « dominula » – nom qui laisse déjà présager une certaine dominance! – signifierait, selon les sources, « Maîtresse », « Petite maîtresse » ou « Femelle régnante ». Son nom français, quant à lui, réfère bien au contraire à un peuple qui ne se laissait franchement pas dominer, du moins si vous croyez aux fameuses histoires des séries Astérix : le poliste gaulois!

p-dominula_1
Poliste gaulois mâle, vu de côté

J’ai décidé que je vous parlerais de cette espèce d’hyménoptère lorsque j’en observai bon nombre lors d’une visite chez mes parents au début du mois de septembre. Toute une colonie de ces arthropodes semblait avoir élu domicile dans un coin de leur remise. De nombreux individus se retrouvaient également en détresse dans leur piscine. Comme je ne recueille que les invertébrés déjà morts, je pus agrémenter ma collection de quelques-unes de ces guêpes qui s’étaient noyées et retrouvées dans le filtreur de la piscine. Certains individus furent plus chanceux : voyant qu’ils étaient en difficulté, je les rescapai à temps! Il y en a même deux qui se remirent à bouger alors qu’ils semblaient morts. C’est qu’elles sont faites fortes, ces guêpes! Ce fut d’ailleurs donnant-donnant, puisque les spécimens sauvés in extremis me permirent de les prendre en photo sous tous les angles possibles, le temps qu’ils se sèchent!

Ce n’est pas une surprise si nous avons observé tout un tas de P. dominula faisant l’aller-retour entre la corniche d’une remise et un quelconque lieu d’alimentation. Selon les sources consultées, cet hyménoptère a une vive préférence pour les supports d’origine anthropique, en particulier les toits et murs de nos demeures. Bref, il s’agit d’un arthropode qui vit en étroite proximité avec les humains. Bien que cette proximité puisse augmenter les probabilités de se faire piquer, les guêpes polistes sont – fort heureusement – reconnues comme étant moins agressives que leurs consœurs de la sous-famille Vespinae. Elles peuvent tout de même piquer, donc toute précaution est de mise!

Le poliste gaulois est une espèce récemment introduite en Amérique du Nord. Plus précisément, l’espèce a été introduite au Massachusetts vers la fin des années 1970 et a depuis largement étendu son aire de répartition. Les premières observations canadiennes notées dans le Canadien Journal of Arthropod Identification ne remontent qu’en 1997 pour l’Ontario et en 2003 pour la Nouvelle-Écosse et la Colombie-Britannique. Pour ce qui est du Québec, cette même source indiquait en 2008 qu’il était probable que la guêpe s’y retrouve déjà, mais il ne semblait pas encore, à ce moment, y avoir d’études le confirmant. Néanmoins, elle peuplerait maintenant l’entièreté des États-Unis et du Canada, selon une note récente (2016) inscrite sur Bug Guide.

p-dominula_2
Poliste gaulois mâle, vu de dos
p-dominula_3
L’on voit bien les antennes orange vif sur ce mâle

La capacité de cet insecte à peupler les milieux urbains et perturbés fait en sorte qu’il a remplacé, à certains endroits, les guêpes polistes indigènes. Il est notamment question de compétition avec Polistes fuscatus. À ce qu’il semble, P. dominula est plus compétitif, puisqu’il se nourrit d’une plus vaste palette d’aliments (plusieurs groupes d’insectes versus seulement des chenilles chez plusieurs autres Polistes sp.), possède un temps de développement plus court, est moins parasité et présente une plus forte productivité.

Son nom anglais « European paper wasp » illustre bien sa propension à ériger des nids en papier. Ces derniers sont construits à l’aide d’une mixture de salive et de fibres végétales (bois mort, tiges de plantes, etc.). Le terme « guêpe à papier » référerait d’ailleurs majoritairement aux guêpes de la sous-famille Polistinae, à laquelle appartient notre poliste gaulois. Toutefois, d’autres guêpes de la sous-famille Vespinae et Stenogastrinae sont également en mesure de bâtir de tels nids. Cela inclut deux espèces dont je vous ai déjà parlé : la guêpe à taches blanches (Dolichovespula maculata) et la guêpe commune (Vespula vulgaris). Fait intéressant, le nid des polistes gaulois ne possède pas d’enveloppe protectrice, faisant en sorte que l’on voit au premier coup d’œil les cellules dont le nid est constitué (voir les photos sur ce site de Guêpes et Frelons). C’est justement cette caractéristique qui expliquerait pourquoi ces hyménoptères affectionnent autant les dessous de corniches : le nid doit se situer dans un endroit chaud, car sa température est plus difficile à réguler.

Le poliste gaulois est facile à distinguer des autres espèces que l’on peut retrouver au Québec. Après avoir récolté mes spécimens, j’utilisai le guide électronique du Canadian Journal of Arthropod Identification portant sur les Vespidae afin de les identifier correctement. Toutefois, j’appris qu’un critère bien précis – facilement visible sur une photographie d’amateur et ne nécessitant pas d’avoir recours à un guide – permettait de confirmer l’espèce : la disposition des couleurs sur les antennes. Effectivement, P. dominula arbore des antennes dont la base est orange et noire, alors que les trois quarts restants, environ, sont d’un orange vif (voir cette photographie). Selon les sources consultées, aucun autre Vespidae ne possèderait de telles antennes!

p-dominula_4
Vue de face d’un mâle au stéréomicroscope – spécimen retrouvé noyé

Dans le cas des individus que j’observai (photos, vidéos et individus retrouvés noyés), il s’agissait tous de mâles. Cela n’est pas surprenant puisque, selon les sources consultées, c’est à la fin de l’été que la colonie s’affaire surtout à produire des mâles et des futures reines pour la prochaine génération. Pourquoi est-ce que je sais qu’il s’agit de mâles? Non, je n’ai pas regardé sous les jupons, je vous le jure! En fait, ce sont les motifs du visage qui nous indiquent rapidement le sexe! Les mâles ont le visage entièrement jaune, comme c’est le cas sur mes photographies (voir aussi ce cliché). Les femelles, quant à elles, affichent des motifs jaunes et noirs (cette photo). Ces derniers font un peu penser à une tête de mort – petit truc qui pourrait vous être utile! Et pour ceux qui me croyaient brave de manipuler ces guêpes à mains nues, il faut savoir que les mâles ne piquent pas! Remarquez que je sauve régulièrement des femelles hyménoptères de la noyade à mains nues; les individus en détresse semblent plus concentrés à se sauver de la noyade qu’à piquer la main qui les sort de là!

Quoiqu’on en dise, le poliste gaulois constitue une fort jolie guêpe avec ses antennes orange vif. Dominatrice ou non, il s’agit d’une espèce qui sait se faire remarquer! Qu’en dites-vous?

 

Vidéo 1. Poliste gaulois mâle rescapé de la piscine chez mes parents.

 

Pour en savoir plus

2 réflexions sur “La guêpe dominatrice

  1. hello
    Tres sympa ton site 🙂

    Je viens d’arriver dans la Drome et je rencontre toute sorte de bebittes ( 🙂 ) inconnues.
    Est ce que je pourrais t’envoyer des photos pour les identifier par hasard ?

    merci d’avance 🙂
    Katell

    J'aime

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Oui, vous pouvez me transmettre vos photographies pour identification. Toutefois, je me spécialise dans les insectes du Québec, donc il est possible que je ne puisse pas déterminer l’espèce (identification très détaillée) si jamais il s’agit d’espèces françaises locales; dans un tel cas, je tenterai d’aller le plus loin possible. Si, en revanche, il s’agit d’espèces plus répandues, je devrais pouvoir vous aider davantage.

      Il y a deux façons de me transmettre des photographies:
      1) Par le biais de Facebook sur https://www.facebook.com/Docbebitte/ (en envoyant un message)
      2) Par courriel à info@docbebitte.com

      Au plaisir!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s