Un insecte sur la neige ?

Ah ! Comme la neige a neigé !

L’hiver. Ce n’est sans doute pas la saison préférée des entomologistes.

Les invertébrés se font rares et sont généralement observés davantage dans les maisons qu’à l’extérieur.

Certains d’entre eux ont toutefois la capacité de survivre aux rigueurs de l’hiver… et se pointent le bout du nez !

C’est le cas de la mouche des neiges (genre Chionea).

Cette année, ce n’est pas un individu, mais bien deux que j’eus la chance d’observer.

Vidéo 1. Capsule DocBébitte informative au sujet de la mouche des neiges.

La pandémie battant son plein, mon conjoint et moi avons décidé d’utiliser notre temps de congé, pendant la période habituellement festive, pour faire de multiples randonnées dans des secteurs boisés. Lors de ces promenades, je pus donc apercevoir deux étranges insectes aptères (dépourvus d’ailes) se baladant sur la neige.

Peut-être en avez-vous déjà observé et pensé qu’il s’agissait d’araignées. En effet, les mouches des neiges possèdent des pattes plutôt longues et ont une démarche faisant penser à celle de certaines araignées à grandes pattes. Détrompez-vous, il s’agit bien de membres de l’ordre des diptères (le nom mouche est donc tout à fait approprié), en particulier de la famille Limoniidae (autrefois Tipulidae). D’ailleurs, ceux qui connaissent déjà les tipules leur trouveront un certain air de famille !

La première question qui nous vient à l’esprit lorsque l’on rencontre ce type d’insecte est « comment peuvent-ils bien survivre à l’hiver ? ». En fait, les mouches des neiges produisent des molécules de sucre (glycérol et tréhalose) dans leur hémolymphe, ce qui leur évite de geler. Bref, c’est comme si elles possédaient une sorte d’antigel circulant dans leur sang.

Premier spécimen observé lors d’une randonnée en milieu forestier

Et pourquoi l’absence d’ailes ? Les sources consultées évoquent comme hypothèse le fait que, à des températures sous 0 °C, il est plus difficile de générer suffisamment d’énergie pour garder fonctionnels des muscles servant au vol.

Enfin, pourquoi émerger pendant les mois d’hiver ? La réponse résiderait vraisemblablement dans la quasi-absence de prédateurs pendant ces mois plus rigoureux… quoique certains orthoptères et vertébrés comme des souris pourraient s’en nourrir.

La présence d’invertébrés actifs sous le couvert nival est déjà connue. Comme le précisent Paquin et coll. (2019), le couvert de neige constitue un isolant sous lequel se forme un espace de vie où la température avoisine les 0 °C. L’activité microbienne associée à la dégradation de la litière de feuilles contribue à former ce lieu propice à la vie des invertébrés, appelé habitat subnivéen, même pendant l’hiver.

Paquin et coll. ont confirmé que les mouches des neiges y étaient présentes et actives. Néanmoins, celles-ci semblent également s’aventurer hors de cet abri, puisqu’elles sont aperçues assez fréquemment, déambulant sur la neige.

En effectuant mes recherches, j’ai pu lire que certaines espèces du genre Chionea étaient en mesure de survivre jusqu’à des températures de -7,5 °C et -11,2 °C (selon l’espèce et l’étude). De façon générale, il semble toutefois être admis que ces individus puissent être observés régulièrement à des températures de 0 à -6 °C.

Même spécimen, recroquevillé. J’ai remarqué qu’ils prenaient cette pose lorsque dérangés.

Au Québec, une seule espèce – Chionea valga – était connue jusqu’à ce que Paquin et coll. (2019) collectent une seconde espèce – Chionea scita – lors de leurs recherches effectuées à l’hiver 2016-2017. Ces deux espèces se distinguent par la configuration des pièces génitales, leur coloration, ainsi que le nombre de segments antennaires (7 à 8 chez C. valga contre 13 chez C. scita).

Malheureusement, je n’étais pas munie d’un bon appareil photo lorsque je filmai et photographiai les deux individus aperçus et je ne me risquerai donc pas à les identifier fermement. Cependant, si vous avez la chance de croiser des spécimens de ce genre, sachez que de bonnes photographies des antennes vous seront utiles pour l’identification !

Qui a dit qu’il n’y avait pas moyen de faire de la photo d’insectes à l’extérieur pendant l’hiver ? Je vous souhaite de bonnes observations en cette année 2021 qui s’amorce !

Second spécimen, autre milieu forestier en montagne

Pour en savoir plus

  • Bug Guide. Genus Chionea – Snow Flies. https://bugguide.net/node/view/42998 (page consultée le 9 janvier 2021).
  • Marshall, S.A. 2009. Insects. Their natural history and diversity. 732 p.
  • Normandin, E. 2020. Les insectes du Québec. 620 p.
  • Paquin, P. et coll. 2019. Chionea scita – une deuxième espèce de mouche des neiges au Québec. Dans Nouv’Ailes 29 (1) – printemps 2019 : 6-7.
  • Wikipedia. Chionea. https://en.wikipedia.org/wiki/Chionea (page consultée le 9 janvier 2021).

3 réflexions sur “Un insecte sur la neige ?

  1. en janvier 2019, voilà l’insecte que j’ai photographié marchant sur la neige (j’étais très surprise!!!):

    est-ce qu’en France, nous avons cette mouche des neiges? (elle me semble différente de la tienne)

    J'aime

    1. Bonjour! Dans mes lectures, je vois qu’il y a un autre genre de mouche des neiges que l’on peut rencontrer en France (et qui est absent du Québec), soit le genre Sphaeconophilus. Néanmoins, ce n’est pas une mouche des neiges qui est sur votre photographie. Auriez-vous d’autres photos où l’on voit le bout de l’abdomen de l’organisme? Je ne sais pas exactement de quoi il s’agit, mais ce n’est pas un diptère! Intrigante observation 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. oui intrigante observation! lors de cette balade en forêt, j’avais été surprise de voir cet insecte déambuler sur la neige et je l’avais pris pour une grosse fourmi 🙂
        en fait, je l’ai beaucoup regardé mais j’ai juste fait cette photo!

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s