On a des araignées de cette taille au Québec?!

Dans une chronique qui date de 2014 (celle-ci), j’avouais bien humblement être atteinte d’une certaine phobie des araignées. Depuis ce temps, je m’exerce à les approcher, les étudier et même à les manipuler. Néanmoins, il reste un groupe d’arachnides qui me hante encore… D’autant plus qu’il s’agit d’énormes bêtes retrouvées près des plans d’eau où je passe beaucoup de temps. Il s’agit des dolomèdes!

Le genre Dolomedes (Famille : Pisauridae) constitue le groupe d’arachnides québécois regroupant les plus gros spécimens. Les femelles de certaines espèces frôlent un étonnant 3 cm d’envergure (taille du corps sans les pattes). Paquin et Dupérré (2003) recensaient 4 espèces de Dolomedes au Québec, lesquelles ont toutes un faible pour les abords de rivières, lacs, marais et tourbières.

dolomedes_2
Je vous présente la dolomède!

Mes premières rencontres – trois dans un même été, en 2006 – datent d’ailleurs d’un moment où j’étais chargée d’étudier des milieux aquatiques situés dans le bassin de la rivière Jacques-Cartier. La première de toutes fut mémorable. Alors que nous allions nous amarrer à un quai sur le lac Saint-Joseph, la technicienne qui conduisait notre bateau fit un inattendu changement de cap. Elle me pointa rapidement la raison : une énorme araignée avait élu domicile sur le quai, en plein où nous nous dirigions. Une fois sur la terre ferme, je ne pus m’empêcher d’aller voir l’individu de plus près. Je n’avais jamais rien vu d’aussi gros! Une rame à la main, j’entrepris de vérifier l’intention de la bête. Je fus surprise de voir l’araignée faire face à la rame que je tendais, puis prendre une posture menaçante : pattes avant relevées et crocs sortis. Ouf! Gigantesque ET agressive? Pas question à ce moment d’enquêter davantage!

dolomedes_1
La taille est impressionnante contre ces planches de bois de grange

Ce même été, je fis deux autres rencontres : un individu docile sur une roche, se laissant observer… et un individu marchant sur l’eau tout droit vers le canot dans lequel je siégeais. Je ramai un peu plus vite et, une fois passée la trajectoire de l’araignée, je regardai en arrière… pour m’apercevoir que l’araignée n’était plus nulle part… S’était-elle accrochée à mon embarcation? Je dois vous avouer avoir été nerveuse tout le reste du parcours, m’attendant à voir surgir une araignée-monstre dans mon embarcation!

Mes rencontres subséquentes furent moins spectaculaires. Je dus attendre 7 ans plus tard avant de faire de nouvelles observations, lesquelles sont toutes documentées sur photo ou vidéo. Une de ces observations relate une rencontre avec une dolomède qui avait élu domicile sur un hangar à bateau. Sur une des vidéos ci-dessous, on me voit porter mon aviron vers la bête, afin de vérifier sa réaction et donner une idée de sa taille. Finalement, ma propre réaction fut la plus comique des deux! Je vous laisse en juger!

Si les dolomèdes vivent si près de l’eau, c’est qu’elles y retrouvent notamment une source de nourriture abondante. Nommées « fishing spider » dans la langue de Shakespire, elles sont connues pour pêcher de petits poissons. Tête vers le bas, pattes frôlant la surface de l’eau, elles attendent patiemment le passage de petits poissons et de têtards. Il arrive même qu’elles créent de légères ondulations, question de donner l’impression aux poissons qu’un insecte se noie. Malheureux sont ceux qui tombent dans le panneau! Nos araignées se nourrissent également des larves et naïades d’insectes aquatiques, de même que d’insectes terrestres si l’occasion se prête. La dolomède qui me fit presque crier comme une gamine ne fit d’ailleurs pas la fine bouche quand une mouche domestique se posa à quelques centimètres d’elle. En un bond, la mouche était devenue un délicieux hors-d’œuvre! Dommage que je n’étais pas en train de filmer à ce moment-là!

dolomedes_3
Dolomède et son nid dans l’asclépiade

Les dolomèdes ont l’étonnante capacité de marcher sur l’eau. On le voit dans une des vidéos ci-dessous. Selon Paquin et Dupérré (2003), elles sont si habiles qu’elles peuvent même poursuivre une proie en usant de ce mode de locomotion. De plus, elles sont capables de demeurer submergées pendant quelque 30 minutes afin d’échapper à un prédateur ou encore pour capturer une proie!

Les femelles tissent leur nid à proximité de l’eau. En 2017, ma mère me transmit des photographies d’une dolomède ayant fait son nid dans un plant d’asclépiades. La toile fourmillait de dizaines de petites dolomèdes juniors! Intriguée par cette observation, je me rendis quelques semaines plus tard au même endroit et pus observer deux femelles dans leur nid. Il n’y avait plus de rejetons, mais j’étais néanmoins heureuse de faire la rencontre de ces grosses araignées!

BenoitC_Dolomedes
Superbe observation d’une dolomède et ses rejetons!

Les dolomèdes sont de bonnes mères. Avant de tisser leur nid, elles trimbalent leur sac d’œufs partout où elles vont. Contrairement aux araignées-loup (Lycosidae) qui traînent leur sac d’œufs à l’aide de leurs filières (bout de l’abdomen), les dolomèdes transportent ces derniers dans leurs chélicères. Il s’agit d’une des façons de distinguer ces deux familles souvent confondues. L’autre méthode consistant à regarder la disposition des yeux.

Cela dit, j’ai regardé les critères dans mes livres et sur Internet afin de bien identifier les espèces que j’avais photographiées, mais il persiste un doute de ma part pour la distinction entre Dolomedes tenebrosus et Dolomedes scriptus, deux espèces que l’on retrouve au Québec et dont la robe respective présente suffisamment de variations pour me confondre. En outre, il est mention de comparer attentivement les motifs en « w » de l’abdomen (D. scriptus présentant notamment des « w » plus pâles et constants), ou encore certains motifs sur le céphalothorax. Toutefois, quand je compare mes observations avec des photographies classées sur Bug Guide, je dois avouer me poser bien des questions! De plus, Evans (2008) ajoute que les motifs de D. tenebrosus sont plus contrastants pour les populations nordiques (et, je présume, ressembleraient donc davantage à D. scriptus). Si vous avez des astuces supplémentaires pour distinguer ces araignées particulières et fascinantes, je suis tout ouïe!

d. tenebrosus_double
Cet individu retrouvé moribond est probablement D. tenebrosus, mais ce ne sont pas tous les spécimens qui sont faciles à identifier!

Si vous n’avez pas encore rencontré ces impressionnantes araignées, vous serez peut-être moins surpris quand vous ferez leur connaissance! Et je serai heureuse de vous entendre parler de votre rencontre avec la plus grosse de nos araignées… celle qui hante encore votre dévouée DocBébitte!

Vidéo 1. Dolomède qui marche sur l’eau.

Vidéo 2. Je voulais montrer la taille de la dolomède en comparaison avec mon aviron. Finalement, c’est moi qui sursaute quand la dolomède s’enfuit en un clin d’œil! C’est qu’elle est brave, cette DocBébitte!!!

Vidéo 3. En 2017, je tente de surmonter mes peurs en approchant cette dolomède très docile.

Pour en savoir plus

  • Bradley, R.A. 2013. Common spiders of North America. 271 p.
  • Bug Guide. Family Pisauridae – Nursery Web Spiders. https://bugguide.net/node/view/1963
  • Bug Guide. Genus Dolomedes – Fishing Spiders. https://bugguide.net/node/view/1985
  • Evans, A.V. 2008. Field guide to insects and spiders of North America. 497 p.
  • Paquin, P. et N. Dupérré. 2003. Guide d’identification des araignées (Araneae) du Québec. 251 p.

 

2 réflexions sur “On a des araignées de cette taille au Québec?!

    1. Oui, je trouvais moi aussi que c’était petit par rapport aux spécimens que j’avais observés. Mais je me demandais si c’était mon imagination qui avait « grossi » la taille de la bête! J’ai vérifié dans mes livres et la taille est celle du corps sans les pattes. Je vais ajouter une petite précision dans la chronique à cet effet! Merci de l’observation!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s